Journée Nationale de la Géologie

À l’occasion de la Journée Nationale de la Géologie, organisée par la Société Géologique de France ce lundi 22 avril, l’Association Mines et carrières de Flamanville et la mairie, en collaboration avec l’Association Patrimoine Géologique de Normandie, ont accueilli 25 personnes pour la visite du matin au musée de la mine. La visite s’est poursuivie par une balade dans la cité Sainte-Barbe. 42 personnes nous ont accompagnées pour la randonnée au cœur du granite de Flamanville qui s’est déroulée l’après-midi.

La matinée a commencé par une visite d’une heure dans le musée de la mine, guidée par Coraline Bara. Au menu, l’épopée de la mine de Diélette, la journée type d’un mineur et les différentes techniques d’exploitation. Les carrières de granite et leur histoire ont aussi fait partie du programme : qu’est-ce qu’un granite ? Comment reconnaître le granite de Flamanville ? Où a-t-il été exploité et pour quelles destinations ? sont autant de questions auxquelles nos visiteurs savent maintenant répondre ! La visite s’est poursuivie avec une balade dans la cité Sainte-barbe : maison du directeur, porions, gendarmerie, corons aux différentes périodes de constructions, cantine et wharf ont comblé la curiosité de nos visiteurs du jour. La présentation du coron dont la réhabilitation est prévue en Centre d’Interprétation et d’Animation du Patrimoine les a convaincus ainsi que la richesse du programme.

L’après-midi, le président de l’Association Patrimoine géologique de Normandie, Jacques Avoine, a mené son groupe à travers le granite de Flamanville et son métamorphisme de contact. L’histoire de la formation du cap de Flamanville a été abordée ainsi que son granite dans tous ses états. Les minéraux qui le composent nous ont attirés dans la carrière du Coquet pour une interrogation surprise ! Mais la surprise fut tout autant réussie quand nous avons découvert, non pas que le granite se formait au Carbonifère, il y a 320 millions d’années, mais que des œufs de dinosaure, d’un Parasaurolophus du Jurassique, avaient été pondus tout récemment parmi les blocs de granite ! Nous avons donc fait un bon temporel à Jurassique Pâques ! La journée s’est achevée avec enthousiasme devant les plis remarquables des cornéennes qui se sont formés pendant le métamorphisme de Flamanville.

Tout au long de la journée, les visiteurs venant de tous horizons ont découvert d’autres facettes de notre patrimoine géologique et ont été enchantés de ce lundi de Pâques peu banal. Merci à eux pour leur curiosité,leur partage et leur convivialité !

Les commentaires sont fermés.

  • Flamanville compte 7 lavoirs dont certains ont été restaurés.
  • Un parcours légendé par le centre permanent d'initiatives pour l'environnement du Cotentin est installé dans la forêt.
  • Fils d'un tailleur de pierres de Flamanville, Lucien Goubert (1887-1964) était un des peintres les plus populaires de Cherbourg et du Cotentin
  • Évêque de Perpignan, Jean-Hervé Bazan (1660-1721) était le fils d'Hervé Bazan seigneur de Flamanville.
  • Charles de Sesmaisons (1805-1867) descendant d'un grand d'Espagne fut un des successeurs sur les terres du château de Flamanville.
  • Flamanville compte 1766 habitants.
  • La superficie de Flamanville est de 722 hectares.
  • La densité de la population est de 238 habitants par kilomètre carré.
  • En 2005 : création du jardin conservatoire du dahlia.
  • Flamanville possède la plus importante collection française de dahlias.
  • Nous sommes à 20 minutes de la ville de Cherbourg.
  • Vous pouvez voir d'anciennes pierres tombales à croix nimbées dans l'église.
  • A Flamanville il y a un groupe scolaire et un collège.
  • La Diélette est un fleuve côtier.
  • Ouverture d'une section surf et sauvetage aquatique au collège Lucien Goubert.